Le nandina domestica

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ci-dessus, nandina domestica 'fire power'

Le nandina domestica est un petit arbuste persistant fleurissant au début de l'été et donnant de petites baies rouges à l'automne. Sa rusticité est excellente: il peut résister à -12°C, et pourra alors perdre ses feuilles.

Malgré ses surnoms de Bambou sacré, Bambou céleste, Bambou de la Félicité, le nandina domestica n'a aucun lien botanique avec les bambous (qui sont de la famille des graminées), faisant certainement référence à son aspect dénudé en partie basse, à ses tiges grêles, et à la touffe de feuilles rappelant certains bambous. Originaire d'Asie du sud-est, dans les provinces du centre de la Chine (Jiangsu, Hubei, Sichuan, Yunnan) et à l'est du Japon, dans la région de Kanto (Tokyo), dans les vallons ou sur les flancs de coteaux en zone tempérée, jusqu'à une altitude de 1200 m. En Chine, il est nommé 'teinchok' ou 'tein-shok' (mot qui signifie bambou sacré) et au japon, on le nomme 'nanten', abbréviation de 'nantensei', qui veut dire 'Etoiles du ciel du sud'.

Depuis la nuit des temps, il est recherché pour orner les autels des temples ou pour ceux des particuliers dans les maisons et trouve naturellement sa place dans les jardins, dans les rocailles aux côtés des pins et des bambous. Au japon, il est très recherché pour la confection d'ikebana, car il est le symbole de la purification, et chez les taoïstes il fait partie des plantes sacrées qui sont étroitement liées aux festivités.

Au Japon, à la fin de la période Edo (vers 1860), quelques passionnés trouvèrent et se passionèrent pour des types de nandina à feuilles fines et étroites qu'ils élevaient en pot. Ces cultivars devinrent très populaires à partir de la période Meiji et environ 180 cultivars furent introduits dans le catalogue 'Nanten Hinshu', qui est la liste des cultivars, publiée en 1879. Ces cultivars furent nommés 'Kinshi nanten' (nandina 'corde de harpe') car ils comparaient les fines feuilles aux cordes de la harpe japonaise. Plus tard, la plupart des cultivars furent perdus et il n'en reste aujourd'hui qu'une trentaine.

Cultivars: Chidori, Tamazuru, Orizuruikada, Oobaorizuru, Enba zuru, Fuiriotome, Ikada, Iwaizuru, Kinstti, Senbuzuru, Kurijuse (Syn Filamentosa,Filiformis, Orihime, San Gabriel), Akame, Aochirimen, Aobo, Aome, Tancho, Tamashishi, Soga ikada, etc...

En plus des cultivars japonais, de nouveaux sont créés régulièrement dans le monde entier : Fire power, Gulf stream, Obsessed seika, Monum, Blush pink, Alba (syn Aurea, Leucocarpa, Lutea), Colerno, Fern flame, Lanham, Lemon hill, Little princess, etc...

Nandina domestica 'orihime'Nandina domestica 'orihime' au jardin

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot qzpad ?